LANXESS worldwide

Corporate Website en | de

Asia

EMEA

Americas

Interactive Worldmap

Find all the contact information for the LANXESS sites worldwide

find out more
Contact

2017-03-15

Une excellente année 2016 suivie par un démarrage en force de l’exercice 2017

  • Exercice 2016 : EBITDA avant effets exceptionnels en hausse de 12,4 %, à 995 millions d’euros
  • Progression de 11,2 % à 12,9 %de la marge d’EBITDA avant effets exceptionnels
  • Hausse de 16,4 % du résultat net, à 192 millions d’euros
  • Croissance des volumes dans tous les segments
  • Dividende proposé pour 2016 : 0,70 euro par action ; soit une hausse de 17 %
  • Un solide premier trimestre attendu en 2017, avec une augmentation d’environ 20 % de l’EBITDA avant effets exceptionnels
  • Guidance pour l’exercice 2017 : un EBITDA avant effets exceptionnels légèrement au-dessus du niveau de l’année précédente
  • Préparatifs en bonne voie pour l’acquisition prévue de Chemtura

Au cours de l’exercice fiscal 2016, la transformation de la société de chimie de spécialités LANXESS a progressé avec succès, comme le montrent ses solides indicateurs de performance. L’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de 12,4 % pour atteindre 995 millions d’euros, contre 885 millions d’euros un an plus tôt. Cette évolution positive a pour l’essentiel été générée  par une hausse des volumes dans tous les segments, par la combinaison d’une meilleure utilisation des capacités mais aussi par les économies réalisées par les améliorations de compétitivité des sites de production et des procédés. L’EBITDA avant effets exceptionnel s’est donc établi dans la partie haute de la fourchette de 960 millions à 1 milliard d’euros annoncée. La marge EBITDA du Groupe avant effets exceptionnels s’est améliorée,  passant de 11,2 à 12,9 %. Le résultat net a lui aussi progressé fortement, de 16,4 %, passant de 165 à 192 millions d’euros. Le chiffre d’affaires a légèrement reculé, de 7,9 milliards d’euros en 2015 à 7,7 milliards d’euros en 2016, essentiellement sous l’effet d’un ajustement des prix de vente reflétant le recul des prix des matières premières.

 

En 2016, la société a également adopté un certain nombre de décisions stratégiques et repensé son portefeuille. ARLANXEO, la coentreprise créée avec Saudi Aramco pour l’activité caoutchouc synthétique, est devenue opérationnelle le 1er avril. Fin août, LANXESS a conclu l’acquisition de l’activité Clean & Disinfect (Nettoyage et désinfection) de Chemours, entreprise chimique américaine. Au mois de septembre, LANXESS a annoncé l’acquisition de la société de chimie de spécialités américaine Chemtura, l’un des leaders dans les retardateurs de flammes et les additifs pour lubrifiants. Ces deux acquisitions renforcent la position de LANXESS sur les marchés de produits chimiques de spécialités à forte marge.

 

Selon Matthias Zachert, Président du Directoire de LANXESS AG, « LANXESS a retrouvé le chemin du succès. Nous avons franchi des étapes clés de notre réorganisation qui vise à faire de LANXESS une entreprise plus stable et plus profitable et nous avons bien progressé dans la voie de la croissance, comme le reflètent nos données commerciales de 2016. Nous comptons poursuivre cette trajectoire de croissance, grâce en particulier à l’acquisition prévue de Chemtura, tout en renforçant encore notre solidité opérationnelle. »

 

Un bilan en nette amélioration

 

A la fin du dernier exercice, le passif financier net a nettement reculé, d’1,2 milliard à 269 millions d’euros. Cette évolution est essentiellement due au produit découlant de la création de la coentreprise avec Saudi Aramco. En 2016, les dépenses d’investissement se sont montées à 439 millions d’euros, soit un montant à peu près équivalent aux 434 millions d’euros de l’année précédente. L’entreprise prévoit des dépenses d’investissement d’environ 450 à 500 millions d’euros en 2017.

 

« Nous avons de nouveau renforcé notre bilan en 2016 et poursuivons dans cette voie de stabilité financière. Nous avons sécurisé le financement pour réaliser rapidement l’acquisition prévue de Chemtura dans des conditions intéressantes tout en conservant notre notation « investment-grade » » explique Michael Pontzen, Directeur financier de LANXESS AG.

 

Le financement de l’acquisition prévue de Chemtura, dont la valeur d’entreprise est d’environ 2,4 milliards d’euros, est assuré pour l’essentiel par deux émissions d’obligations d’entreprise, une émission d’obligation hybride et une ligne de liquidité existante. En 2016 déjà, LANXESS a été en mesure de placer les trois émissions obligataires, chacune pour un volume de 500 millions d’euros.

 

L’acquisition programmée de Chemtura se déroule selon le calendrier prévu

 

L’acquisition de Chemtura est une étape cruciale sur le chemin de la  croissance de LANXESS et se déroule comme prévu. Début mars, les autorités de Corée du Sud ont approuvé cette acquisition, comme les autorités antitrust américaines et brésiliennes avant elles. Début février 2017, les actionnaires de Chemtura avaient voté à une large majorité en faveur de la fusion prévue. LANXESS attend toutes les autorisations réglementaires restantes et compte clôturer la transaction d’ici mi-2017.

 

Hausse des dividendes proposée pour 2016

 

Les bons résultats de l’entreprise en 2016 devraient de nouveau entrainer une hausse des dividendes. Lors de l’Assemblée générale annuelle des actionnaires, le 26 mai 2017, le Directoire et le Conseil de surveillance proposeront une augmentation de 17 % des dividendes par rapport à l’année précédente, à 0,70€. Ceci signifierait le paiement d’un montant total de dividendes d’environ 64 millions d’euros aux actionnaires.

 

Evolution par segment

 

Le chiffre d’affaires du segment Advanced Intermediates s’est établi autour de 1,74 milliard d’euros en 2016, soit 4,6 % en dessous du chiffre de 1,83 milliard d’euros de l’année précédente. Du fait du recul anticipé de la demande de produits agrochimiques au quatrième trimestre, l’EBITDA avant effets exceptionnels a subi une légère baisse, de 3,8 %, s’établissant à 326 millions d’euros, par rapport au solide résultat de 339 millions d’euros l’année précédente. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a cependant augmenté légèrement par rapport à l’exercice 2015, passant de 18,6 à 18,7 %.

 

En ce qui concerne le segment Performance Chemicals, le chiffre d’affaires a progressé de 2,7 %, passant de quelque 2,09 milliards d’euros à environ 2,14 milliards d’euros. L’EBITDA avant effets exceptionnels a pour sa part enregistré une forte hausse, de 14,7 %, par rapport à l’année précédente, passant de 326 à 374 millions d’euros. Cette amélioration du résultat est essentiellement imputable à la forte croissance des volumes ainsi qu’à une meilleure utilisation des capacités. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a de ce fait progressé pour s’établir à 17,5 %, contre 15,6 % en 2015.

 

Pour sa part, le segment High Performance Materials a subi un léger recul, de 2,7 %, passant de 1,09 à 1,06 milliard d’euros. L’EBITDA avant effets exceptionnels a néanmoins progressé d’environ 43 %, à 159 millions d’euros, soit nettement plus que les 111 millions d’euros de l’année précédente. Les principaux facteurs en jeu ici ont été la hausse des volumes des groupes de produits les plus profitables et l’amélioration de l’utilisation des capacités. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a parallèlement augmenté, à 15,1 %, pourcentage à comparer avec les 10,2 % enregistrés en 2015.

 

Etant donné l’environnement concurrentiel toujours difficile, le chiffre d’affaires du segment ARLANXEO a enregistré une baisse de 5,2 %, à 2,71 milliards d’euros, contre 2,86 milliards d’euros un an auparavant. En dépit de l’évolution positive des volumes, l’EBITDA avant effets exceptionnels s’est établi à 373 millions d’euros, soit 4,6 % en dessous des 391 millions d’euros de l’année précédente. Dans une conjoncture concurrentielle qui reste difficile, l’effet de la baisse des prix de vente l’a emporté sur celui de la réduction des coûts entrainée par le recul des prix des matières premières. A 13,8 %, la marge d’EBITDA avant effets exceptionnels est restée quasiment stable par rapport aux 13,7 % de l’exercice précédent.

 

Perspectives pour 2017

 

L’évolution positive de 2016 s’est poursuivie en 2017. LANXESS a très bien débuté le nouvel exercice et prévoit un EBITDA avant effets exceptionnels se situant entre 300 et 320 millions d’euros pour le premier trimestre de 2017. Ceci représenterait une augmentation d’environ 20 % des résultats par rapport au même trimestre de l’année précédente (262 millions d’euros).

 

Pour l’exercice 2017 dans son ensemble, LANXESS compte sur une légère progression de l’EBITDA avant effets exceptionnels par rapport à l’exercice précédent. La bonne conclusion de l’acquisition prévue de Chemtura apporterait des gains supplémentaires que LANXESS n’a pas encore intégrés dans sa guidance actuelle pour 2017.

 

Traditionnellement, la société précise sa guidance lors de l’annonce des résultats du premier trimestre. Ceux-ci seront publiés le 11 mai 2017.

 

Indices financiers – Exercice 2016 et T4 2016

(en millions d’euros)


 

LANXESS est un groupe de chimie de spécialités leader qui a généré en 2016 un chiffre d’affaires de 7,7 milliards d’euros avec un effectif d’environ 16 700 salariés répartis dans 25 pays. Avec 54 sites de production, le groupe est présent dans le monde entier. Les activités clés sont le développement, la production et la vente de produits chimiques intermédiaires, de produits de spécialités et de matières plastiques. A travers la société ARLANXEO, coentreprise avec Saudi Aramco, LANXESS est également l’un des principaux producteurs de caoutchouc synthétique. LANXESS est coté dans les principaux indices de développement durable, le Dow Jones Sustainability Index (DJSI Monde) et le FTSE4Good.

 

Cologne,               15 mars 2017

eic                          (2017-00023e)

 

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de la société contient des déclarations prospectives, y compris des hypothèses, opinions, attentes et avis émanant de l’entreprise ou de tierces parties. Des risques connus ou inconnus, des incertitudes ou d’autres facteurs peuvent conduire à des écarts substantiels entre les résultats, la position financière, l’évolution ou les performances réels de LANXESS AG et les estimations mentionnées explicitement ou implicitement dans ce communiqué. La société LANXESS AG ne peut garantir que les hypothèses sous-jacentes utilisées pour ces déclarations prospectives sont exemptes de toute erreur et ne saurait être tenue pour responsable quant à l’exactitude future des opinions exprimées dans le présent communiqué ni à la concrétisation effective de l’évolution prévue. Aucune représentation ou garantie n’est offerte (expressément ou implicitement) et aucune certitude ne doit être accordée quant aux informations, estimations, objectifs et opinions contenus dans le présent document et toute responsabilité est donc exclue quant à d’éventuelles erreurs, omissions ou inexactitudes y figurant de sorte qu’aucune responsabilité  résultant directement ou indirectement de l'utilisation de ce document ne saurait être imputée à un représentant de LANXESS AG ni d’aucune de ses filiales ni à l’un leurs administrateurs, dirigeants ou employés.

  • Gallery