LANXESS worldwide

Corporate Website en | de

Asia

EMEA

Americas

Interactive Worldmap

Find all the contact information for the LANXESS sites worldwide

find out more
Contact

2019-08-02

Après un deuxième trimestre stable LANXESS maintient le cap

  • A 1,810 milliard d’euros, le chiffre d’affaires ne recule que très légèrement par rapport à l’exercice précédent
  • EBITDA avant effets exceptionnels de 286 millions d’euros, presque au niveau du solide T2 de l’exercice précédent
  • Marge d’EBITDA avant effets exceptionnels stable à 15,8 %
  • Résultat net en hausse, à 100 millions d’euros
  • Rachat d’actions terminé – actions annulées
  • Prévisions pour l’exercice 2019 confirmées : EBITDA avant effets exceptionnels entre 1 milliard et 1,05 milliard

Cologne La société de chimie de spécialités LANXESS maintient le cap en dépit du fléchissement économique et des incertitudes géopolitiques et enregistre un deuxième trimestre stable. L’EBITDA avant effets exceptionnels ne recule que légèrement, de 1,4 %, pour atteindre 286 millions d’euros, proche des 290 millions d’euros du solide T2 de l’exercice précédent.

 

Les volumes des ventes des segments Engineering Materials et Specialty Additives ont reculé notamment sous l’effet de la faible demande de l’industrie automobile.  Par ailleurs, l’activité ralentie du minerai de chrome a obéré les résultats. Cette évolution a toutefois été quasiment compensée par la stabilité du portefeuille de la société et des effets de change favorables, notamment un dollar américain fort. La marge dEBITDA avant effets exceptionnels est restée stable, à 15,8 %, contre 15,9 % pour le T2 2018.

 

« Notre transformation stratégique et notre position plus stable portent leurs fruits – notamment en ces temps d’incertitude économique. Au deuxième trimestre, nous avons de nouveau enregistré de bons résultats et confirmé nos prévisions pour l’exercice fiscal » a déclaré Matthias Zachert, Président du Conseil d’administration de LANXESS AG.

 

La société de chimie de spécialités compte sur un EBITDA avant effets exceptionnels compris entre 1 milliard et 1,05 milliard d’euros pour l’exercice 2019. Pour l’exercice précédent, LANXESS a généré un EBITDA de 1,016 milliard d’euros. Par rapport à 2018, les bénéfices du T3 devraient être légèrement en baisse et ceux du T4 quelque peu meilleurs.

 

Le chiffre d’affaires du Groupe s’est établi à 1,810 milliard d’euros au deuxième trimestre 2019, en recul de 1,0 % par rapport au chiffre d’1,829 milliard d’euros de l’exercice précédent. Le résultat net a progressé de 3,1 %, passant de 97 à 100 millions d’euros. Le bénéfice par action a enregistré une hausse plus prononcée, de 8,6 %, à 1,14 euro contre 1,05, du fait d’un nombre moyen d’actions en circulation plus faible. LANXESS a terminé son programme de rachat d’actions avec un volume de près de 200 millions d’euros au 12 juin 2019. Les actions ont été annulées comme prévu le 9 juillet.

 

Une stabilité assurée par un portefeuille plus équilibré

 

Au deuxième trimestre 2019, le segment Advanced Intermediates a une fois encore démontré sa solidité opérationnelle, en dépit de la faiblesse persistante de la demande du marché agricole. Cette solidité est essentiellement imputable à l’évolution positive de la business unit Advanced Industrial Intermediates et à de bons projets chez Saltigo. L’évolution des taux de change a également eu un impact positif. Le chiffre d’affaires s’est établi à 561 millions d’euros, en hausse de 2,7 % par rapport aux 546 millions d’euros enregistrés un an plus tôt. À 107 millions, contre 97 millions d’euros pour le T2 2018, l’EBITDA avant effets exceptionnels a considérablement progressé (+10,3 %). La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a pour sa part progressé de 17,8 à 19,1 %.

 

Au T2 2019, le segment Specialty Additives a affiché une évolution stable en année glissante. La cessation de contrats de synthèse à façon, qui avaient un effet dilutif sur la marge, et le fléchissement de la demande du secteur automobile, notamment pour la business unit Rhein Chemie, ont entrainé un recul du volume des ventes. Toutefois, à 506 millions d’euros, le chiffre d’affaires est resté au niveau de celui de l’année précédente (508 millions d’euros), sous l’effet quasi compensateur de taux de change positifs et d’augmentations des prix. L’EBITDA avant effets exceptionnels a légèrement reculé, de 2,2 %, à 89 millions d’euros contre 91 millions d’euros au T2 2018. À 17,6 %, la marge d’EBITDA avant effets exceptionnels est restée proche des 17,9 % de l’exercice précédent.

 

En ce qui concerne le segment Performance Chemicals, un portefeuille équilibré a permis d’assurer la stabilité. La solidité opérationnelle des business units, avec les produits de traitement de l’eau et de protection des matériaux, ainsi que des effets devises positifs, ont notamment compensé la faiblesse de l’activité minerai de chrome de la business unit Leather. En année glissante, le chiffre d’affaires est resté stable, à 356 millions d’euros. L’EBITDA avant effets exceptionnels a progressé de 3,4 %, à 60 millions d’euros, contre 58 millions d’euros pour le même trimestre de l’exercice précédent. A l’exception de la business unit Leather, toutes les business units de ce segment ont contribué à l’amélioration des résultats. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté en conséquence, de 16,3 à 16,9 %.

 

Le chiffre d’affaires et les bénéfices du segment Engineering Materials ont été grevés par le fléchissement de la demande du secteur automobile que n’ont pu compenser les effets de change favorables. Le chiffre d’affaires s’est donc établi à 365 millions d’euros, en recul de 8,5 % par rapport au chiffre élevé de 399 millions d’euros de l’année précédente. L’EBITDA avant effets exceptionnels a pour sa part reculé de 19,8 %, à 65 millions d’euros contre 81millions d’euros un an auparavant. La marge d’EBITDA, qui s’était établie à 20,3 % pour l’exercice précédent, a conservé un niveau satisfaisant de 17,8 %.

 


1 Chiffres de l’exercice précédent correspondant à des activités poursuivies

2 Après déduction des dépôts à terme et des titres disponibles à la vente

3 Au 31 décembre 2018

 

LANXESS est un groupe de chimie de spécialités leader qui a généré en 2018 un chiffre d’affaires de 7,2 milliards d’euros. L’effectif du groupe est d’environ 15 400 salariés répartis dans 33 pays et il dispose de 60 sites de production dans le monde. Les activités clés sont le développement, la production et la vente de produits chimiques intermédiaires, d’additifs, de produits de spécialités et de matières plastiques. LANXESS est coté dans les principaux indices de développement durable, le Dow Jones Sustainability Index (DJSI Monde et Europe) et le FTSE4Good.

 

Cologne                2 août 2019

Dae                       (2019-00069e)

 

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de la société contient des déclarations prospectives, y compris des hypothèses, opinions, attentes et avis émanant de l’entreprise ou de tierces parties. Des risques connus ou inconnus, des incertitudes ou d’autres facteurs peuvent conduire à des écarts substantiels entre les résultats, la position financière, l’évolution ou les performances réels de LANXESS AG et les estimations mentionnées explicitement ou implicitement dans ce communiqué. La société LANXESS AG ne peut garantir que les hypothèses sous-jacentes utilisées pour ces déclarations prospectives sont exemptes de toute erreur et ne saurait être tenue pour responsable quant à l’exactitude future des opinions exprimées dans le présent communiqué ni à la concrétisation effective de l’évolution prévue. Aucune représentation ou garantie n’est offerte (expressément ou implicitement) et aucune certitude ne doit être accordée quant aux informations, estimations, objectifs et opinions contenus dans le présent document et toute responsabilité est donc exclue quant à d’éventuelles erreurs, omissions ou inexactitudes y figurant de sorte qu’aucune responsabilité  résultant directement ou indirectement de l'utilisation de ce document ne saurait être imputée à un représentant de LANXESS AG ni d’aucune de ses filiales ni à l’un leurs administrateurs, dirigeants ou employés.