LANXESS worldwide

Corporate Website en | de

Asia

EMEA

Americas

Interactive Worldmap

Find all the contact information for the LANXESS sites worldwide

find out more
Contact

2020-03-11

En dépit d’une conjoncture difficile, LANXESS atteint son objectif de l’exercice 2019

  • Chiffre d’affaires stable par rapport à l’exercice précédent, à 6,802 milliards d’euros
  • Hausse de 3,3 % de l’EBITDA avant effets exceptionnels, à 1,019 milliard d’euros
  • Marge d’EBITDA avant effets exceptionnels atteignant pour la première fois les 15 %
  • Business Unit Leather présentée comme une activité en cour de cession; chiffre d’affaires et EBITDA de l’exercice précédent retraités en conséquence
  • Dividende proposé pour l’exercice 2019 : 0,95 euro
  • Perspectives pour l’exercice 2020 : stabilité opérationnelle ; effets du coronavirus néanmoins à prévoir ; EBITDA avant effets exceptionnels entre 900 millions et 1 milliard d’euros
  • Pour l’avenir, accent mis sur les applications de protection et la technologie des batteries

Cologne – La société de chimie de spécialités LANXESS a cloturé l’année 2019 sur un excellent résultat en dépit d’une  d’une conjoncture économique de plus en plus difficile. L’EBITDA avant effets exceptionnels a progressé de 3,3 % pour s’établir à 1,019 milliard d’euros. Conformément aux  prévisions, le bénéfice se situe  approximativement  dans  la fourchette de 1 milliard à 1,05 milliard d’euros. L’année précédente, l’entreprise avait enregistré un bénéfice de 986 millions d’euros.

 

Les solides résultats des segments Advanced Intermediates, Specialty Additives et Performance Chemicals ont compensé le recul du segment Engineering Materials, attribuable en particulier à la faiblesse de la demande de l’industrie automobile. Les résultats ont bénéficié de taux de change favorables, notamment pour le dollar américain. Pour la première fois dans l’histoire de l’entreprise, la marge d’EBITDA avant effets exceptionnels de l’exercice a atteint les 15 %, contre 14,4 % un an plus tôt. 

 

« L’environnement économique difficile de 2019 a représenté pour nous le premier véritable test depuis notre restructuration. LANXESS est désormais plus profitable et plus stable que jamais, » a déclaré Matthias Zachert, Président du Directoire de LANXESS AG. « Même en ces temps difficiles, nous sommes parvenus à une nouvelle marge record et avons renforcé notre situation financière permettant de nouveaux projets de croissance. En 2020, nous accorderons une priorité croissante aux applications de protection à forte marge ainsi qu’à de nouvelles applications dans le domaine de la technologie des batteries. »

A compter du 31 décembre 2019, la Business Unit Leather est considérée comme une activité  en cours de cession. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont été retraités, ainsi que les chiffres correspondants de l’exercice précédent. Dans le cadre de sa réorganisation stratégique, la société à l’intention de vendre cette business unit. En 2019 LANXESS a déjà cédé l’activité des produits chimiques à base de chrome ainsi que sa participation  dans la mine de chrome.

 

 Avec 6,802 milliards d’euros, le chiffre d’affaires du groupe s’approche du niveau de l’exercice précédent (6,824 milliards). Le résultat net au titre des activités poursuivies a reculé de 14,9 %, à 240 millions contre 282 millions pour l’exercice précédent. Cette baisse est imputable en particulier à des dépenses exceptionnelles pour la réorganisation de l’activité des organométalliques.

Un dividende à nouveau en augmentation

L’exercice 2019 se traduit de nouveau par une hausse des dividendes. Lors de l’Assemblée générale annuelle des actionnaires, le 13 mai 2020, le  Directoire et le Conseil de surveillance proposeront un dividende de 0,95 euro par action, soit 6 % de plus que l’année précédente..

 

 

Nouveau segment : Consumer Protection

Dans le cadre de sa trajectoire de croissance, LANXESS compte se concentrer davantage sur les applications de protection et ajuste la structure de ses segments dans ce sens, avec effet immédiat. Le nouveau segment Consumer Protection est constitué des business units Saltigo, Liquid Purification Technologies et Material Protection Products. A titre d’exemple, le portefeuille de ce segment comprend des substances actives destinées aux industries agricoles et pharmaceutiques, pour les produits insectifuges et désinfectants, ainsi que des technologies de traitement et de purification de l’eau.

Selon M. Zachert, « Nos produits de protection connaissent des taux de croissance attractifs et stables. Par ailleurs, nos années d’expertise dans ces marchés, souvent extrêmement réglementés, nous confèrent un avantage concurrentiel. »

Le segment Consumer Protection remplace l’ancien segment Performance Chemicals. Parallèlement, la Business Unit Inorganic Pigments est désormais rattachée au segment Advanced Intermediates. Le reporting sera ajusté en conséquence à compter du premier trimestre 2020.

 

 

Projet Lithium : essai de l’installation pilote

Le projet d’extraction de lithium pour batteries à des fins commerciales sur le site américain d’El Dorado, en Arkansas, lancé par LANXESS avec son partenaire Standard Lithium, a encore progressé. LANXESS exploite sur place trois installations de fabrication de produits bromés. Le brome est obtenu à partir de la saumure extraite sur le site, laquelle contient également du lithium. Standard Lithium a mis au point une méthode novatrice qui permet d’extraire du lithium de grande pureté directement à partir de la saumure. Une installation pilote a été mise en place sur le site de l’usine et a commencé à fonctionner début mars 2020. LANXESS attend les premières conclusions concernant la faisabilité technologique d’ici mi-2020.

 

 

Perspectives 2020 : stabilité opérationnelle mais impact du coronavirus

LANXESS compte sur une activité opérationnelle stable pour l’exercice 2020. Toutefois, la société prévoit que l’épidémie du coronavirus devrait avoir un impact entre 50 et 100 millions d’euros sur son résultat opérationnel sur l’ensemble de l’exercice. Dans l’ensemble, LANXESS compte donc sur un EBITDA avant effets exceptionnels se situant entre 900 millions et 1 milliard d’euros. Au premier trimestre 2020, la société de chimie de spécialités prévoit actuellement une charge d’environ 20 millions d’euros du fait de l’épidémie de coronavirus.

 

 

Détail de l’exercice 2019 : trois des quatre segments enregistrent des résultats en augmentation

 

Sur l’ensemble de 2019, le segment Advanced Intermediates a dépassé ses performances de l’année précédente, notamment grâce à l’activité des grands projets de la business unit Saltigo dans le secteur agrochimique et à des effets de change positifs. Nonobstant un effet prix négatif dû à la baisse des prix des matières premières, le chiffre d’affaires a progressé de 1,9 %, à 2,249 milliards d’euros contre 2,207 milliards pour l’année précédente. L’EBITDA avant effets exceptionnels a enregistré une hausse de 8,4 %, passant de 359 millions à 389 millions d’euros. La marge EBITDA avant effets exceptionnels a progressé, de 16,3 à 17,3 %.

 

Le segment Specialty Additives a bien terminé l’exercice 2019, malgré un recul de la demande de l’industrie automobile et la cessation de contrats peu profitables de fabrication en sous-traitance. Ces résultats ont été rendus possibles par des taux de change avantageux et une solide activité de la business unit Polymer Additives. Le chiffre d’affaires de 1,965 milliard d’euros est resté proche de celui de l’exercice précédent (1,980 milliard). L’EBITDA avant effets exceptionnels a progressé de 2,9 %, à 353 millions d’euros, contre 343 millions l’année précédente, soutenu notamment par des synergies en matière de coûts découlant de l’intégration de Chemtura. La marge EBITDA avant effets exceptionnels est passée de 17,3 % un an plus tôt à 18 %.

 

Tirés notamment par la solidité opérationnelle des business units spécialisées dans les produits de traitement de l’eau et de protection des matériaux, ainsi que par des effets de change positifs, le chiffre d’affaires et les résultats du segment Performance Chemicals ont enregistré une progression remarquable. A 1,052 milliard d’euros, le chiffre d’affaires a augmenté de 7,8 % par rapport aux 976 millions d’euros de l’année précédente. L’EBITDA avant effets exceptionnels a progressé considérablement, de 23,1 %, passant de 156 millions à 192 millions d’euros. La marge EBITDA avant effets exceptionnels a nettement progressé à 18,3 % contre 16 % pour l’exercice précédent.

 

A compter du 31 décembre 2019, la Business Unit Leather est traitée comme une activité en cours de cession et ne fait donc plus partie du segment. Les chiffres de l’année précédente ont également été retraités en conséquence.

 

Le segment Engineering Materials a continué à être influencé par la baisse de la demande de l’industrie automobileCet effet n’a été que légèrement atténué par les taux de change favorables. Le chiffre d’affaires a également reculé, de 8 %, passant de 1,576 milliard à 1,45 milliard d’euros, du fait de la baisse des prix de vente due à la diminution des prix des matières premières. L’EBITDA avant effets exceptionnels, à 238 millions d’euros, a reculé de 10,9 % par rapport aux 267 millions d’euros de l’année précédente. Avec 16,4 %, la marge EBITDA avant effets exceptionnels n’est que très légèrement inférieure aux 16,9 % de l’exercice précédent.

 

 

LANXESS est un groupe de chimie de spécialités leader qui a généré en 2019 un chiffre d’affaires de 6,8 milliards d’euros. L’effectif du groupe est d’environ 14 300 salariés répartis dans 33 pays. Les activités clés sont le développement, la production et la vente de produits chimiques intermédiaires, d’additifs, de produits chimiques de spécialités et de matières plastiques. LANXESS est coté dans les principaux indices de développement durable, le Dow Jones Sustainability Index (DJSI Monde et Europe) et le FTSE4Good.

 

 

Cologne,               11 mars 2020

dae                        (2020-00023e)

 

 

Déclarations prévisionnelles

 

Le présent communiqué de la société contient des déclarations prospectives, y compris des hypothèses, opinions, attentes et avis émanant de l’entreprise ou de tierces parties. Des risques connus ou inconnus, des incertitudes ou d’autres facteurs peuvent conduire à des écarts substantiels entre les résultats, la position financière, l’évolution ou les performances réels de LANXESS AG et les estimations mentionnées explicitement ou implicitement dans ce communiqué. La société LANXESS AG ne peut garantir que les hypothèses sous-jacentes utilisées pour ces déclarations prospectives sont exemptes de toute erreur et ne saurait être tenue pour responsable quant à l’exactitude future des opinions exprimées dans le présent communiqué ni à la concrétisation effective de l’évolution prévue. Aucune représentation ou garantie n’est offerte (expressément ou implicitement) et aucune certitude ne doit être accordée quant aux informations, estimations, objectifs et opinions contenus dans le présent document et toute responsabilité est donc exclue quant à d’éventuelles erreurs, omissions ou inexactitudes y figurant de sorte qu’aucune responsabilité  résultant directement ou indirectement de l'utilisation de ce document ne saurait être imputée à un représentant de LANXESS AG ni d’aucune de ses filiales ni à l’un leurs administrateurs, dirigeants ou employés.