March 22, 2012

Après des résultats record LANXESS maintient le cap de la croissance

  • Chiffre d’affaires de 8,775 milliards d’euros, en hausse de 23 % par rapport à l’année précédente
  • EBITDA avant effets exceptionnels en augmentation de 25 %, à 1,146 milliard d’euros
  • Résultat net en hausse de 34 % à 506 millions d’euros
  • Stratégie payante du « prix avant le volume »
  • Proposition d’augmentation de 21 % du dividende, à 0,85 euro par action
  • T1 2012: l’EBITDA avant effets exceptionnels devrait dépasser les résultats de la même période l’année précédente, s’établissant entre 330 et 350 millions d’euros

Leverkusen - Le groupe de produits chimiques de spécialités LANXESS a maintenu le cap de la croissance en 2011, avec un chiffre d’affaires et des résultats record. Sous l’effet conjugué de la stratégie du Groupe consistant à privilégier les prix par rapport aux volumes, d’acquisitions réussies et de la priorité accordée aux marchés émergents, le chiffre d’affaires a augmenté de 23 %, à 8,775 milliards d’euros.  L’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de 25 % pour s’établir à 1,146 milliard d’euros, dépassant pour la première fois le cap du milliard d’euros. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels s’est élevée à 13,1 %, contre 12,9 % l’année précédente. Le résultat net a augmenté dans des proportions nettement plus importantes que le chiffre d’affaires et l’EBITDA avant effets exceptionnels, s’établissant à 506 millions d’euros soit une hausse d’un tiers par rapport à l’année précédente.

« Après les résultats record de l’an dernier, LANXESS a démarré 2012 sur des chiffres prometteurs. Pour le premier trimestre, l’EBITDA avant effets exceptionnels devrait se situer entre 330 et 350 millions d’euros, ce qui signifie que nous allons dépasser le record établi l’année précédente à la même période, » a déclaré le Président de LANXESS, Axel C. Heitmann lors de la Conférence de presse annuelle. « Notre stratégie de croissance est fondée sur les innovations et les technologies susceptibles de servir les grandes tendances mondiales, notamment la mobilité, et nous travaillons en priorité sur les solutions destinées à la mobilité durable. »

En 2011, LANXESS a enregistré un chiffre d’affaires d’1,5 milliard d’euros – soit environ 17 % du chiffre d’affaires total – avec des produits et des technologies destinées à la « mobilité verte ». « Nous prévoyons d’augmenter ce chiffre de 80 % et d’atteindre environ 2,7 milliards d’euros d’ici 2015 » a ajouté M. Heitmann.

Un T4 2011 solide

Au quatrième trimestre 2011, le chiffre d’affaires de LANXESS a augmenté de 16 % par rapport à l’excellent T4 de l’année précédente, s’établissant à 2,123 milliards d’euros. L’EBITDA avant effets exceptionnels a atteint 174 millions d’euros, juste au dessus des 172 millions d’euros de l’année précédente.

A 8,2 % (contre 9,4 % au T4 2010), la marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a légèrement reculé, suite à des arrêts de maintenance dans les sites de production de caoutchouc synthétique, à une réduction de valeur des stocks de 35 millions d’euros liée au prix des matières premières et à des déstockages chez les clients. Le segment Performance Polymers est celui qui a enregistré la plus forte augmentation d’EBITDA avant effets exceptionnels. Le revenu net du trimestre, traditionnellement le plus faible de l’année, s’est monté à 5 millions d’euros contre 26 millions d’euros pour la période correspondante de l’année précédente du fait du paiement d’environ 20 millions d’euros de charges exceptionnelles correspondant à un recentrage de l’activité Pharma de la business unit Saltigo.

Fort développement des activités sur les marchés émergents

En 2011, LANXESS a affiché des résultats à deux chiffres dans toutes les régions. C’est en Amérique latine que le Groupe a enregistré sa plus forte croissance, avec un chiffre d’affaires d’1,2 milliard d’euros, en progression de 26 %. La part de la région dans le chiffre d’affaires du Groupe est passée à près de 14 %, essentiellement tirée par le segment Performance Polymers au Brésil.

Dans la région Asie-Pacifique, le chiffre d’affaires a augmenté de 23 %, dépassant pour la première fois les 2 milliards d’euros. La région a représenté près de 23 % du chiffre d’affaires du Groupe et, là encore, la plus forte croissance a été enregistrée dans le segment Performance Polymers.

LANXESS a atteint son plus gros chiffre d’affaires régional, dans la région EMEA (Europe à l’exclusion de l’Allemagne, Moyen Orient et Afrique), avec 2,5 milliards d’euros, soit une augmentation de 25 %. La part de la région dans le chiffre d’affaires du Groupe est donc restée de 29 %, avec pour principaux moteurs de croissance les segments Performance Polymers et Advanced Intermediates.


L’activité de la région Amérique du Nord a crû de 24 %, à 1,5 milliard d’euros, soit 16 % du chiffre d’affaires du Groupe, avec une augmentation d’environ 40 % pour le segment Performance Polymers.

Avec 1,6 milliard d’euros, les ventes de LANXESS en Allemagne ont augmenté de 19 % et représentent 18 % du chiffre d’affaires du Groupe. Le segment Performance Polymers a enregistré des taux de croissance à deux chiffres et l’activité des segments Performance Chemicals et Advanced Intermediates a connu une forte croissance, bien qu’à un seul chiffre.

Dans les cinq pays du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), le chiffre d’affaires a augmenté de 28 % sur un an, à 2,1 milliards d’euros, et représente désormais 24 % du chiffre d’affaires du Groupe, soit un point de pourcentage de plus que l’année précédente.

Une croissance tirée par les grandes tendances mondiales dans tous les segments

Le segment Performance Polymers est de tous les segments celui qui a enregistré le chiffre d’affaires le plus élevé, avec des recettes en hausse de 37 %, à environ 5,1 milliards d’euros. Les business units Butyl Rubber et Performance Butadiene Rubbers ont bénéficié de la forte demande de pneus d’équipement d’origine et de pneus de rechange et les ventes des business units Technical Rubber Products et Semi-Crystalline Products se sont développées sous l’effet de l’augmentation de la demande des constructeurs automobiles. Le chiffre d’affaires de la business unit Technical Rubber Products est celui qui a enregistré la plus forte progression suite à l’acquisition des caoutchoucs EPDM (éthylène-propylène-diène monomère) de la marque Keltan. Pour ce segment, l’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de 40 % et s’est établi à 768 millions d’euros.

L’activité du segment Advanced Intermediates a augmenté de 9,5 % en 2011, à 1,5 milliard d’euros, notamment sous l’effet de la forte demande de produits agrochimiques. Dans la business unit Saltigo, les volumes des intermédiaires fongicides ont augmenté alors que ceux des intermédiaires pharmaceutiques étaient en baisse. L’EBITDA avant effets exceptionnels a quant à lui augmenté de près de 2 %, à 264 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires du segment Performance Chemicals, avec 7,7 % de mieux, s’est établi à 2,1 milliards d’euros en 2011. Les business units Rubber Chemicals et Rhein Chemie, qui réalisent une grande part de leur activité avec des clients liés à l’industrie automobile, ont vu leurs volumes augmenter considérablement. Les ventes de la business unit Inorganic Pigments ont reculé du fait d’un fléchissement des commandes de l’industrie de la construction vers la fin de l’année. Dans ce segment, l’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de près de 3 %, à 289 millions d’euros.

Une position financière solide

En 2011, LANXESS a poursuivi avec succès sa stratégie de croissance grâce au dynamisme de l’activité, à son cash-flow opérationnel élevé et à une solide position financière. Les sorties de trésorerie pour dépenses d’investissement ont augmenté de 36 % sur l’année, à 679 millions d’euros, nettement au dessus des 501 millions d’euros de l’année précédente. A 144 millions d’euros, les dépenses de recherche-développement ont augmenté d’environ 24 %.

Pour l’année 2012, LANXESS prévoit des sorties de trésorerie d’environ 600 millions d’euros pour ses dépenses d’investissement. Le budget de la recherche-développement augmentera quant à lui de 40 % par rapport à l’année précédente.
 
Le cash-flow opérationnel a évolué de manière très positive en 2011. En dépit de l’augmentation du fonds de roulement, ce chiffre clé s’est amélioré, passant de 430 à 672 millions d’euros. Le montant de la dette nette a augmenté, de 913 millions à 1,515 milliard d’euros.

« Cette augmentation est principalement imputable à nos acquisitions ainsi qu’à l’augmentation de nos dépenses d’investissement » a déclaré Bernhard Düttmann, Directeur financier de LANXESS. Le ratio dette nette sur EBITDA avant effets exceptionnels n’a que peu augmenté, de 1,0 à 1,3. « Ce chiffre est la preuve de notre bonne gestion financière, » a ajouté M. Düttmann.

Proposition d’augmentation des dividendes

« Notre proposition de verser un dividende de 0,85 euro par action reflète le dynamisme de notre activité de 2011. Elle constitue une augmentation de 21 % par rapport à 2010 », a déclaré M. Heitmann. Cette proposition – qui représente un montant total d’environ 71 millions d’euros – sera soumise à la décision de l’Assemblée générale des actionnaires de l’entreprise à Cologne, le 15 mai 2012.

Augmentation des effectifs mondiaux

L’année dernière, l’effectif de LANXESS dans le monde a augmenté de 12 % pour atteindre un total de 16 390 employés. Cette augmentation résulte essentiellement des acquisitions et des nouvelles embauches liées à la stratégie de croissance de l’entreprise. Pour le seul secteur de la recherche-développement, plus de 200 nouveaux postes ont été créés, essentiellement en Allemagne. LANXESS emploie désormais plus de 730 scientifiques et ingénieurs dans le monde.

Une année 2012 envisagée avec confiance

Compte tenu du début d’année prometteur, LANXESS envisage l’évolution de l’activité avec confiance pour l’année 2012 et compte notamment sur une solide croissance des marchés émergents. La grande tendance mondiale à la mobilité va acquérir une importance croissante. L’entreprise prévoit la poursuite de l’évolution dynamique des marchés finaux agricoles et attend également une reprise progressive de l’industrie de la construction.

Certaines incertitudes persistent, comme par exemple les niveaux élevés des dettes publiques, la volatilité des taux de change, les fluctuations des prix des matières premières et la prudence dont font preuve certains clients européens dans leurs politique de commandes. Comme à son habitude, l’entreprise présentera des perspectives plus détaillées pour l’année en cours lors de la publication des chiffres du premier trimestre, le 9 mai 2012.

En 2012, le segment Performance Polymers bénéficiera à nouveau de l’augmentation encourageante de la demande de « pneus verts ». Cette tendance sera soutenue par la directive de l’Union Européenne sur l’étiquetage des pneus, qui doit entrer en vigueur en novembre prochain. LANXESS envisage également d’autres opportunités de croissance pour les plastiques haute technologie, à la lumière de la tendance confirmée à l’allègement du poids des véhicules.

Dans le segment Advanced Intermediates, l’entreprise prévoit le maintien d’une demande globalement positive en 2012, notamment dans le domaine des produits agrochimiques. Le développement du segment Performance Chemicals sera tiré par la reprise progressive de l’industrie de la construction en Europe et aux États-Unis d’Amérique, jointe au maintien de la stabilité de la demande dans l’industrie automobile.

Les nouvelles capacités mises en service durant l’année contribueront également à la croissance des trois segments. « Nous gardons le cap de la croissance et nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif à moyen terme d’1,4 milliard d’euros de résultats en 2015 » a déclaré M. Heitmann.
 

Tableau (en millions d’euros)

 

Exercice 2011

Exercice 2010

Variation en

%

T4

2011

T4

2010

Variation en

%

Chiffre d'affaires

8 775

7 120

+23,2

2 123

1 832

+15,9

EBITDA avant effets exceptionnels

1 146

918

+24,8

174

172

+1,2

Marges d'EBITDA avant effets exceptionnels

13,1%

12,9%

 

8,2%

9,4%

 

Résultat net

506

379

+33,5

5

26

(80,8)

Bénéfice par action (€)

6,08

4,56

+33,5

0,06

0,32

(80,8)

 

 

Contact

Philippe Van Wassenhove

Philippe Van Wassenhove
Communications Manager EMEA West

LANXESS S.A.S.

Le Doublon – Bâtiment A

11 Avenue Dubonnet

92407 Courbevoie Cedex

France, FR

Tél.: +33 1 80 46 30 38

E-Mail

Itinéraire

Note
Pages enregistrées
Envoyer

Message

* = Champ obligatoire