LANXESS worldwide

Corporate Website en | de

Asia

  • Australia en

  • China cn | en

  • India en

  • Indonesia en

  • Japan jp

  • Korea kr

  • Malaysia en

  • Pakistan en

  • Philippines en

  • Singapore en

  • Thailand en

  • Vietnam en

EMEA

  • Austria en

  • Belgium nl

  • Czech en

  • France fr

  • Hungary en

  • Italy en

  • Netherlands en

  • Poland en

  • Russia en

  • Serbia en

  • Slovakia en

  • Spain en

  • Turkey en

  • United Arab Emirates en

  • United Kingdom en

Americas

Contact

2022-05-05

Bon début d’année fiscale 2022 pour LANXESS

  • Les ventes au premier trimestre ont augmenté de 43,7 pour cent pour atteindre 2,432 milliards d’euros
  • L’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de 32,2 pour cent en glissement annuel pour atteindre 320 millions d’euros
  • « Nos positions solides sur le marché portent leurs fruits », a déclaré Matthias Zachert, CEO de LANXESS.
  • Prévisions d’EBITDA pour le deuxième trimestre 2022 : De 280 à 350 millions d’euros.

Cologne, le 5 mai 2022 – Dans un contexte difficile, la société de produits chimiques de spécialités LANXESS a réalisé un bon début d’année 2022. Aujourd'hui, elle a confirmé les chiffres préliminaires pour le premier trimestre publiés le 19 avril. LANXESS aborde également avec confiance le deuxième trimestre, pour lequel le Groupe prévoit un EBITDA avant effets exceptionnels compris entre 280 millions d’euros et 350 millions d’euros. Au cours du même trimestre de l'année précédente, la société avait généré 277 millions d’euros. Pour l'année entière, LANXESS prévoit toujours un EBITDA avant effets exceptionnels largement supérieur à celui de l'année précédente. Toutefois, les prévisions ne prennent pas en compte les éventuelles répercussions ultérieures de la guerre en Ukraine et la contribution du rachat de l'activité de contrôle microbien d’IFF. La conclusion de la transaction est prévue pour le troisième trimestre.

 

« En nous concentrant sur les produits chimiques de spécialités, nous avons établi des positions solides sur le marché au cours de ces dernières années, qui portent particulièrement leurs fruits dans la situation actuelle. Nous sommes donc en mesure de répercuter l’augmentation du prix des matières premières et des coûts énergétiques sur nos prix de vente. Toutefois, il est impossible d’anticiper l’impact de la guerre en Ukraine sur les résultats commerciaux futurs. Nous surveillons par conséquent l’évolution de la situation de très près », a déclaré le Président du Directoire de LANXESS AG, Matthias Zachert.  

 

Au cours du premier trimestre 2022, l’EBITDA avant effets exceptionnels a fortement augmenté pour atteindre 320 millions d’euros, soit 32,2 pour cent de plus que le chiffre de l’année précédente de 242 millions d’euros. Tous les segments de la société ont contribué à cette augmentation, le segment « Specialty Additives » se montrant particulièrement performant. LANXESS a répercuté l’augmentation significative des coûts des matières premières et de l'énergie en augmentant les prix de vente. Les acquisitions, en particulier celle d’Emerald Kalama Chemical, ont de la même manière impacté de manière positive les résultats. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a atteint 13,2 pour cent, contre 14,3 pour cent il y a un an.

 

Le montant des ventes du Groupe s'est élevé à 2,432 milliards d’euros au premier trimestre, soit une augmentation de 43,7 pour cent par rapport au chiffre de l'année dernière de 1,693 milliard d’euros. Le revenu net a atteint 98 millions d’euros, après un revenu net d’activités poursuivies de 63 millions d’euros au cours de l’année précédente.

 

L’augmentation des coûts des matières premières et de l'énergie répercutée sur tous les segments

 

Les ventes dans le segment « Advanced Intermediates » ont augmenté de 35,6 pour cent, passant de 452 millions d’euros au cours du même trimestre de l'année précédente à 613 millions d’euros. L'évolution des ventes a été en particulier le résultat des prix de vente plus élevés dus à la répercussion par LANXESS de l'augmentation significative des coûts des matières premières et de l’énergie. Le montant de l’EBITDA avant effets exceptionnels du segment s'est élevé à 87 millions d’euros, soit une augmentation de 24,3 pour cent par rapport au chiffre de l'année précédente de 70 millions d’euros. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels était de 14,2 pour cent, par rapport à 15,5 pour cent pour le même trimestre de l'année précédente.

 

Dans le segment « Specialty Additives », les prix de vente plus élevés et l'augmentation de la demande en général ont conduit à une évolution positive des ventes et de l’EBITDA avant effets exceptionnels, cela en raison d’une demande soutenue des industries du bâtiment, du pétrole et du gaz ainsi que de la poursuite de la reprise de l’industrie aéronautique. L'évolution des taux de change, en particulier du dollar américain, a de la même manière eu un effet positif. Les ventes du segment se sont élevées à 730 millions d’euros, soit une augmentation de 41,2 pour cent par rapport au chiffre de l'année précédente de 517 millions d’euros. L’EBITDA avant effets exceptionnels a considérablement augmenté de 83,8 pour cent, passant de 74 millions d’euros l'année précédente à 136 millions d’euros, pour atteindre le chiffre le plus élevé de l’histoire de la société. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a atteint 18,6 pour cent, contre 14,3 pour cent il y a un an.

 

Les ventes et les résultats du segment « Consumer Protection » se sont améliorés par rapport au même trimestre de l'année précédente. La contribution de la nouvelle business unit Flavors & Fragrances a été particulièrement positive ici. Cette business unit comprend l'activité des produits chimiques de spécialités destinés au secteur des biens de consommation issue du rachat de la société américaine Emerald Kalama Chemical. En outre, toutes les business units du segment ont appliqué des prix de vente plus élevés. L'évolution des taux de change a également eu un effet positif. Les volumes de ventes plus faibles dus à une situation logistique difficile de manière générale ont eu un effet inverse. Le montant des ventes s'est élevé à 506 millions d’euros, soit une augmentation de 48,4 pour cent par rapport au chiffre du même trimestre de l'année précédente de 341 millions d’euros. L’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de 13,2 pour cent, passant de 76 millions d’euros à 86 millions d’euros. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a atteint 17,0 pour cent, contre 22,3 pour cent il y a un an.

 

L'évolution des ventes et des résultats du segment « Engineering Materials » au premier trimestre était influencée par l'augmentation marquée des prix de vente, qui résultait de la répercussion de l’augmentation des coûts des matières premières et de l'énergie. Le montant des ventes s'est élevé à 576 millions d’euros, soit une augmentation de 52,8 pour cent par rapport aux ventes de l'année précédente de 377 millions d’euros. L’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de 13,6 pour cent, passant de 59 millions d’euros à 67 millions d’euros. La demande légèrement plus faible de l’industrie automobile en raison des déficits d’approvisionnement a mené à une baisse de résultats en volume, en particulier dans la business unit High Performance Materials. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a diminué, passant de 15,6 pour cent l’année précédente à 11,6 pour cent.

 

 

 

LANXESS est un groupe de chimie de spécialités leader qui a généré en 2021 un chiffre d’affaires de 7,6 milliards d’euros. L’effectif du groupe est d’environ 14 900 salariés répartis dans 33 pays. Les activités clés sont le développement, la production et la vente de produits chimiques intermédiaires, d’additifs, de produits chimiques de spécialités et de matières plastiques. LANXESS est coté dans les principaux indices de développement durable, le Dow Jones Sustainability Index (DJSI Monde et Europe) et le FTSE4Good

 

 

Déclarations prévisionnelles

Le présent communiqué de la société contient des déclarations prospectives, y compris des hypothèses, opinions, attentes et avis émanant de l’entreprise ou de tierces parties. Des risques connus ou inconnus, des incertitudes ou d’autres facteurs peuvent conduire à des écarts substantiels entre les résultats, la position financière, l’évolution ou les performances réels de LANXESS AG et les estimations mentionnées explicitement ou implicitement dans ce communiqué. La société LANXESS AG ne peut garantir que les hypothèses sous-jacentes utilisées pour ces déclarations prospectives sont exemptes de toute erreur et ne saurait être tenue pour responsable quant à l’exactitude future des opinions exprimées dans le présent communiqué ni à la concrétisation effective de l’évolution prévue. Aucune représentation ou garantie n’est offerte (expressément ou implicitement) et aucune certitude ne doit être accordée quant aux informations, estimations, objectifs et opinions contenus dans le présent document et déclaration ou garantie (expresse ou implicite) n’est faite quant à toute information, toutes estimations, tout objectif et toute opinion contenue aux présentes et il convient de s’abstenir d’y donner foi. Aucune responsabilité n’est acceptée quant à toute erreur, omission ou inexactitude contenue aux présente et en conséquence, aucun représentant de LANXESS AG ou de l’une quelconque de ses filiales, ni aucun mandataire, dirigeant ou employé d’une telle personne n’accepte quelque responsabilité que ce soit issue directement ou indirectement de l’utilisation du présent document.