LANXESS worldwide

Corporate Website en | de

Asia

  • Australia en

  • China cn | en

  • India en

  • Indonesia en

  • Japan jp

  • Korea kr

  • Malaysia en

  • Pakistan en

  • Philippines en

  • Singapore en

  • Thailand en

  • Vietnam en

EMEA

  • Austria en

  • Belgium nl

  • Czech en

  • France fr

  • Hungary en

  • Italy en

  • Netherlands en

  • Poland en

  • Russia en

  • Serbia en

  • Slovakia en

  • Spain en

  • Turkey en

  • United Arab Emirates en

  • United Kingdom en

Americas

Contact

2021-11-04

Un solide troisième trimestre 2021

  • Chiffre d'affaires en hausse de 33,5 % en glissement annuel, à 1,951 milliard d'euros
  • Augmentation de 44,0 % de l'EBITDA avant effets exceptionnels, à 278 millions d'euros
  • Augmentation des résultats dans tous les segments – segments Specialty Additives et Engineering Materials particulièrement solides
  • La hausse des prix des matières premières a été répercutée avec succès, mais la hausse des prix de l'énergie et les coûts de transport élevés pèsent sur les bénéfices
  • Pour l’exercice 2021, l'EBITDA avant effets exceptionnels devrait se situer dans la partie inférieure de la fourchette prévue de 1 milliard à 1,05 milliard d'euros
  • Poursuite de la croissance : annonce de l'acquisition de l’activité « Microbial Control » d’IFF

LANXESS se maintient dans une conjoncture difficile : Malgré une forte hausse des coûts des matières premières, de l'énergie et du fret, l'EBITDA avant effets exceptionnels du troisième trimestre 2021 a progressé de 44,0 % pour s’établir à 278 millions d'euros, contre 193 millions d'euros au même trimestre de l’exercice précédent.

 

Ces bons résultats ont été portés par tous les segments - en particulier les segments Specialty Additives et Engineering Materials. LANXESS a répercuté la forte hausse des prix des matières premières en ajustant les prix de vente à la hausse. Les trois acquisitions réalisées au cours de cet exercice, notamment celle d'Emerald Kalama Chemical, ont également contribué aux bons résultats. Les taux de change défavorables, principalement celui du dollar américain, mais surtout la hausse des coûts de l'énergie et du fret ont empêché une hausse plus importante des résultats. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté, à 14,2% pour le troisième trimestre contre 13,2 % au T3 2020.

« Le troisième trimestre de cette année a de nouveau été marqué par la croissance. Nos activités ont poursuivi leur développement et nous sommes parvenus à répercuter la forte augmentation du coût des matières premières. Avec l'acquisition annoncée de l’activité « Microbial Control » d'IFF, nous allons à nouveau renforcer notre segment « Consumer Protection », ce qui nous apportera davantage de stabilité et de rentabilité» a déclaré Matthias Zachert, Président du Directoire de LANXESS AG. « Toutefois, l'augmentation sans précédent des coûts de l'énergie, des matières premières et du fret pèse sur les résultats et nous nous attendons à ce que la pression sur les coûts s'accentue encore au quatrième trimestre. » En raison de ces hausses de coûts, des chaînes d'approvisionnement en tension et du rationnement de l'électricité en Chine, qui impacte négativement la production dans ce pays, LANXESS s'attend à ce que l'EBITDA avant effets exceptionnels pour l'ensemble de l’exercice se situe dans la partie inférieure de la fourchette de perspective, de 1 milliard à 1,05 milliard d'euros.

Au troisième trimestre 2021, LANXESS a réalisé un chiffre d'affaires de 1,951 milliard d'euros, soit une augmentation de 33,5 % par rapport à l'année précédente. Avec 68 millions d'euros, le résultat net est supérieur à celui du troisième trimestre 2020 (au cours duquel LANXESS avait généré 25 millions d'euros), grâce à un développement satisfaisant des activités et à l’intégration d'Emerald Kalama Chemical.

Le segment Consumer Protection poursuit sa croissance

LANXESS poursuit sa croissance avec l'acquisition de l'activité « Microbial Control » de la société américaine International Flavors & Fragrances Inc. (IFF). Les deux entreprises ont signé un accord à cet effet au mois d’août dernier. La finalisation de la transaction est prévue pour le deuxième trimestre 2022. IFF Microbial Control est l'un des principaux fournisseurs d'ingrédients actifs antimicrobiens et de formulations pour la protection des matériaux, les conservateurs et les désinfectants. La société réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 450 millions de dollars (380 millions d'euros*) et un EBITDA d'environ 100 millions de dollars (85 millions d'euros*). Dans les quatre années suivant la conclusion de la transaction, LANXESS s’attend à ce que les synergies génèrent annuellement un EBITDA supplémentaire d'environ 35 millions de dollars US (30 millions d'euros*).

Segments : La hausse de la demande et des prix stimule les résultats

Avec la hausse des prix de vente due à la répercussion de l'augmentation des coûts des matières premières et à la persistance d'une forte demande, le segment Advanced Intermediates a enregistré un chiffre d’affaires en progression au troisième trimestre 2021. En augmentation de 28,7 %, il est passé de 414 millions d'euros à 533 millions d'euros. L'EBITDA avant effets exceptionnels du segment a atteint 84 millions d'euros, soit 18,3 % de plus que les 71 millions d'euros de l'année précédente, même si les résultats ont été impactés par les prix de l'énergie, qui ont particulièrement subi une forte hausse dans ce segment, ainsi que par l’augmentation des coûts de transport et les effets de change défavorables. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels a reculé, à 15,8 %, contre 17,1 % au T3 de l’exercice précédent.

Le segment Specialty Additives a bénéficié de prix de vente plus élevés et d'une demande en hausse dans toutes ses Business Units. Au troisième trimestre 2021, le chiffre d’affaires a augmenté de 29,8 %, passant de 466 millions d'euros à 605 millions d'euros. Bien que les bénéfices aient été grevés par l'augmentation des coûts du transport et des effets de change défavorables, l'EBITDA avant effets exceptionnels a augmenté de 72,9 % par rapport aux 59 millions d'euros du T3 de l’exercice précédent. Avec 102 millions d'euros, le segment a enregistré le meilleur résultat de son histoire. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels s’est établie à 16,9 %, contre 12,7 % un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires et les résultats du segment Consumer Protection ont évolué favorablement au cours du troisième trimestre 2021. Cela est notamment imputable à la nouvelle Business Unit « Flavors & Fragrances », créée début août avec l'acquisition d'Emerald Kalama Chemical. Les acquisitions de Theseo et d'INTACE et la hausse des prix de vente ont également eu un effet positif. Le chiffre d’affaires a progressé de 27,0 % pour s’établir à 353 millions d'euros, contre 278 millions d'euros l'année précédente. La contribution positive d'Emerald Kalama Chemical aux résultats a été presque entièrement compensée par une forte augmentation des coûts de l'énergie et des frais de transport et par un arrêt de production imprévu de Saltigo. L'EBITDA avant effets exceptionnels du segment, qui s'élève à 60 millions d'euros, n'est donc que de 1,7 % supérieur à celui du trimestre précédent (59 millions d'euros). La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels s’est établie à 17,0 %, contre 21,2 % l'année précédente.

Avec des prix de vente en hausse et une augmentation des volumes de vente, le segment Engineering Materials a généré un chiffre d’affaires en nette progression, notamment du fait de la demande toujours très solide de l'industrie automobile. Le chiffre d’affaires a augmenté de 53,0 %, à 436 millions d'euros contre 285 millions d'euros au T3 2020, fortement affecté par la pandémie. Bien que l'augmentation des coûts de l'énergie et du transport ait eu un effet négatif sur les bénéfices, l'EBITDA avant effets exceptionnels de ce segment a augmenté de 87,9 %, passant de 33 millions à 62 millions d'euros. La marge d’EBITDA avant effets exceptionnels s'est donc élevée à 14,2 %, contre 11,6 % un an plus tôt.

*Sur la base du taux de change EUR/USD = 1,18.